Protocole sanitaire pour la reprise d’activité et à la réouverture au public de la Maison Agutte-Sembat.

Ce document vise à accompagner la structure dans la priorité absolue que constitue la santé et la sécurité des bénévoles et des publics. Il reprend, pour les musées et monuments recevant du public, les préconisations édictées par les ministères compétents en matière de sécurité et de santé au travail, qui sont les autorités habilitées en matière de recommandations sanitaires. Elles prennent en compte la situation sanitaire à la date de leur rédaction, et elles devront être adaptées en cas d’évolution de cette situation. Ce document d’aide à la réouverture a été réalisé par le service des musées de France – sous-direction de la politique des musées, en coordination avec le service du patrimoine. Il s’est appuyé notamment sur les documents de préparation de la reprise en cours d’élaboration dans les établissements nationaux sous tutelle de la direction générale des patrimoines, et sur les échanges les acteurs du secteur.

Les réouvertures de certains musées et monuments seront possibles après le 11 mai. Elles doivent être examinées à l’aune des critères suivants :

– 1. Capacité de la Maison Agutte-Sembat à mettre en œuvre pour ses bénévoles et ses visiteurs les mesures de protection indispensables de prévention de la propagation du virus Ce critère sera évalué par le responsable du lieu et les autorités dont il dépend en fonction des éléments déclinés ci-dessous ;

– 2. Fréquentation du lieu de nature très majoritairement locale, afin d’éviter que la réouverture du musée / du monument ne suscite trop de déplacements, notamment par les transports en commun Ce critère est apprécié par le responsable du lieu et les autorités dont il dépend.

 

Sur la base de ces critères qui doivent être cumulés, c’est-à-dire que la satisfaction d’un seul des deux critères, n’est pas suffisante, les réouvertures seront possibles au cas par cas.

Points d’attention pour la préparation de la réouverture

La réouverture au public est précédée d’une période de préparation, avec une reprise d’activité dont les modalités seront conditionnées par les modalités locales du déconfinement. Dans cette période, il est recommandé que les responsables de chaque lieu prêtent une attention particulière :

• aux conditions de reprise d’activité des bénévoles, avec application des mesures de protection collective et individuelle nécessaires ;

• aux conditions techniques du fonctionnement du lieu, notamment en assurant une maintenance ou une veille selon ce qui a été mis en œuvre pendant la fermeture, notamment pour s’assurer que l’ensemble des équipements de sûreté, de sécurité et de climatisation sont en bon fonctionnement ;

• au nettoyage approfondi des espaces de travail et ouverts au public avant la reprise des bénévoles ;

• au dialogue avec les bénévoles et les autorités compétentes de la ville de Bonnières/Seine.

Recommandations sanitaires pour la réouverture des lieux au public

La priorité est la protection des bénévoles de l’association Vivhas, qui est la responsabilité du président, et des visiteurs. L’organisation doit donc permettre de respecter des « mesures barrière » : distanciation d’au moins 1 mètre (soit 4m² par personne sans contact comme indiqué dans le protocole déconfinement Ministère du travail), hygiène des mains, protection par des masques dans les circonstances obligatoires, lorsque le respect de la distanciation physique est impossible. Il n’appartient pas aux établissements de fournir des masques aux visiteurs. Ils pourront notamment décider d’adapter leur règlement de visite pour ne pas laisser les visiteurs non porteurs de masques entrer dans la Maison Agutte-Sembat. Selon les configurations de chaque espace, les musées et monuments pourront définir des mesures spécifiques permettant d’assurer la sécurité de tous.

Pour la Maison Agutte-Sembat, nous limiterons l’accès à 4 visiteurs dans la structure accompagnés d’un guide.

Le port du masque sera obligatoire.

3 bénévoles seront présents à chaque ouverture.

1- Pour les agents, l’employeur prend les mesures de protection nécessaires

Afin d’assurer le respect des mesures barrières pour les bénévoles de l’association Vivhas, il revient au président de :

• veiller au respect des mesures de protection collectives, en particulier l’hygiène des mains pour tous, que les protections individuelles ne peuvent et ne doivent pas remplacer ;

• permettre à tous les bénévoles de se laver les mains de manière régulière, par accès facilité à des sanitaires et par la fourniture de gel hydroalcooliques en priorité aux bénévoles en contact avec les publics ; • veiller à ce que les bénévoles en contact avec les publics portent des masques fournis à cet effet conformément aux consignes des autorités sanitaires (masques dits « grand public », répondant aux spécifications du guide AFNOR SOEC S76-001 :2020) ; prévoir des sensibilisations régulières des agents au bon usage de ces masques ;

• pour le bénévole du comptoir d’accueil et de la boutique, prévoir des aménagements de protection des contacts, de type vitres ou visière en sus des protections individuelles ;

• prévoir le nettoyage renforcé des espaces réservés aux bénévoles et des espaces fortement fréquentés, avec des mesures de nettoyage fréquentes et tracées de tous les items de contacts (poignées, mains courantes, portes, ascenseurs…) ;

• prévoir de désinfecter les matériels partagés par le passage d’un spray adapté avec un papier type essuie-tout ou des lingettes qui permettent de détruire les bactéries et les virus (claviers, souris, téléphones, clés …) ; • laisser les portes les ouvertes pour éviter les points de contact ;

• éviter les réunions ;

• veiller à aérer régulièrement lorsque cela est possible, toutes les 3 heures et au moins 15 minutes ;

• veiller à jeter les déchets potentiellement souillés dans un sac plastique qui sera lui-même placé dans un deuxième sac plastique. Les déchets sont stockés sous ce format durant 24 heures avant leur élimination via la filière des ordures ménagères.

2- Les visiteurs doivent se conformer aux règles applicables aux particuliers et aux consignes locales.

Il est de la responsabilité de la structure d’afficher les obligations pour les visiteurs de respecter les mesures barrières, que ce soit en termes de distances ou en terme d’hygiène des mains. Il est recommandé à cet égard de :

• prévoir un affichage physique des consignes à respecter pour les visiteurs ;

• si nécessaire, modifier en conséquence les règlements de visite des établissements ;

• organiser les flux de visiteurs qui doivent être contrôlés dès l’entrée des établissements et dans les espaces, afin d’éviter une trop grande promiscuité au sein de ces espaces, rendant impossible le respect des règles de distanciation sociale, par exemple à travers un marquage au sol ; selon les configurations ;

• mettre à disposition des visiteurs du gel hydroalcoolique à l’entrée de la Maison Agutte-Sembat et dans tous les lieux nécessaires ;

• favoriser autant que possible la réservation à l’avance avec horodatage, afin de faciliter la gestion des flux d’entrées dans les sites ;

• mettre en place un nettoyage renforcé des espaces d’accueil, des boutiques, des sanitaires, des ateliers ;

• sensibiliser de façon régulière les bénévoles au respect de ces mesures, le cas échéant par des formations spécifiques, et à la manière de les rappeler aux visiteurs qui s’en écarteraient ; • adapter les parcours si nécessaire et les modalités des activités (visites guidées, ateliers pédagogiques…) pour prévenir tout risque de promiscuité.

 

Fait à Bonnières-sur-Seine Le 27 juillet 2020